La mère prodigue de Philippe Honoré

C'est le billet d'InColdBlog sur L'Obligation des sentiments (deuxième roman de Philippe Honoré) qui m'a fait penser que j'avais tout simplement son premier roman dans ma PAL. C'est un tout petit livre de 110 pages qui est aussi opressant que son deuxième. Au passage, je précise que j'avais particulièrement aimé ce deuxième roman ; c'est comme ça que le premier était arrivé dans ma PAL. 

Résumé

Au début, c'est un duo : un homme et une femme. Un fils et sa mère. La rencontre est explosive. Cela fait quinze ans qu'ils ne se sont pas vus. Il la vouvoie ; elle le tutoie en ne lui envoyant à la figure que des paroles violentes. Pour elle, il n'est rien. On découvre ensuite qu'elle sort de prison, qu'elle ne voulait pas venir dans l'appartement de son fils, qu'un homme qu'elle adore par dessus tout l'a forcé. Cet homme arrive ; le duo devient trio …

Mon avis

Dans le résumé, j'ai essayé de ne pas trop en dévoiler. C'est un peu difficile. Comme dans L'Obligation des sentiments, Philippe Honoré fait parler tour à tour les personnages et dévoile ainsi au fur et à mesure leur(s) histoire(s). C'est ce qui rend le roman opressant. Il y a bien sur l'horreur que l'on découvre mais il y a aussi cette écriture si particulière : sans grandes descriptions d'émotions, très sèche, très rude. Comme L'Obligation des sentiments, tout ces ingrédients en font un roman admirable.

Références

La mère prodigue de Philippe HONORE (Le Bord de l'Eau Editions, 2001)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *