Quatre minutes – un film de Chris Kraus

Présentation

Depuis soixante ans, Traude Krüger enseigne le piano à des détenues. Quand elle rencontre Jenny, jeune femme incarcérée pour meurtre, elle comprend immédiatement qu’elle a affaire à une musicienne prodige. Passionnée par le talent de la jeune fille, Traude veut la préparer pour le Concours d’entrée du Conservatoire. Mais la jeune femme, violente et suicidaire, est réfractaire à la moindre discipline. Obstinée, la vieille Traude Krüger ne désarme pourtant pas.

Mon avis

J’apprends l’allemand depuis le mois de janvier. La prof nous a conseillé de regarder des films pour nous familiariser l’oreille. J’ai des doutes que cela marche mais je n’ai rien contre regardé des films en allemand. Après quelques recherches amazon et conseils auprès de collègues, je suis tombée entre autre sur celui-ci.

Le scénario est très original et comme tous les films où on parle musique, je me suis dis que la bande originale serait très soignée.

Je voulais en parler car rien que les quatre dernières minutes sont éblouissantes. C’est un morceau composée par Annette Focks. Dans l’histoire, c’est le morceau que joue Jenny pour la phase finale du concours. Sur YouTube, on trouve tout mais je le mets ici pour que vous puissiez en profiter sans chercher.

Sur le film lui-même, j’aurais mieux fait d’écouter la prof et de regarder le tout en VO sous-titré français. L’histoire n’est pas du tout comme dans Billy Elliot par exemple : cela ne va pas bien se terminer. Jenny ne va pas sortir de prison. Il ne va pas y avoir une très grande relation de complicité entre Traude Krüger (jouée par Monica Nleibtreu) et Jenny (Hannah Hersprung).

Les deux femmes au contraire sont l’opposé l’une de l’autre et chercheront à s’apprivoiser plutôt qu’à se comprendre. Traude Krüger est vieille, recroquevillée sur elle-même (tant physiquement que moralement) et sur sa musique et ce à la suite d’une histoire amoureuse qui s’est mal terminée pendant la Seconde Guerre mondiale. Jenny est jeune, meurtrière (enfin on suppose), talentueuse (elle a appris à jouer dans sa jeunesse, rassurez-vous). Elle a des gestes amples (très violents parfois). Elle remplie l’espace laissé vacant par Traude.

Pendant tout le film, je n’ai ressenti aucune empathie, pour aucune des deux. Le jeu des actrices ne correspond pas à leurs voix. Elles sont peu modulées dans la version française. C’est surtout Jenny qui m’a gênée. Par exemple, elle rentre comme en transe quand elle joue du piano et cela ne s’entend pas à sa voix. Tout le monde fait comme si c’était normal.

C’est pour cela que je dis que j’aurais du le regarder en VO. Je le saurais pour la prochaine fois.

Références

Quatre minutes – un film de Chris Kraus (2006)

2 commentaires

  1. très bon conseil, de la part de ton professeur d’allemand – et courage, ce n’est pas une langue facile 😉
    à part cela, je ne suis nullement tentée par ce film

    1. La musique de fin est très jolie mais je comprends très bien ton désintérêt qui était partagé par mes collègues quand j’ai raconté le film et qui m’ont demandé combien de temps j’avais dormi pour qu’il se passe si peu de choses ‘après mon résumé.
      L’allemand est la seule chose qui me motive un tout petit peu en cette fin d’année. Pour l’instant, c’est assez simple car c’est la première année.

Répondre à cecile Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.