Double assassinat dans la rue Morgue de Edgar Poe – adaptation de Morvan et Druet

Résumé

Cet album de manière général suit la trame du livre sauf dans le début de l’histoire. L’adaptation de la première partie, qui comme je vous l’ai dit hier est dans le discours général sur les capacités analytiques puis dans la rencontre de Dupin et de son acolyte, est très bien trouvée. En effet Jean David Morvan ne pouvant rendre compte du discours général fait d’abord se rencontrer les deux hommes puis leur prête le discours de portée géneral du livre. C’est vraiment très bien pensé. Une autre particularité de l’album est qu’il s’ouvre sur la scène de crime, ce qui n’est pas le cas du livre.

Mon avis

C’est là à mon avis que le bas blesse. Il y a des ajouts par rapport au livre qui ne sont pas vraiment nécessaire. Celui que j’ai cité au dessus est le moins important car il ne modifie pas l’histoire. Ce qui m’a particulièrement gêné c’est la différence par rapport au texte sur la manière dont la vieille femme s’est retrouvée dans la cour. Moins important, lorsque Dupin reçoit dans son appartementle responsable des meurtres, il l’accueille par cette phrase : « je sais tout, il va falloir vous habituer ». Il fait alors de Dupin un personnage très imbus de sa personne ce que je n’ai pas du tout ressenti à la lecture de la nouvelle. Ce qui me rend plus sévère qu’avec les autres Ex-Libris que j’ai lu, c’est qu’ici j’ai lu la BD juste après le texte original (pour Le tour d’écrou je n’avais pas lu la nouvelle d’Henry James et pour Boule de Suif m’a lecture datait de la classe de troisième…). Ex-Libris est donc une bonne collection pour pénétrer dans l’univers de l’auteur mais il ne faut pas chercher l’adaptation exacte du texte (dans La vengeance d’une femme de Lilao c’était le cas par contre) : les flemards qui préfèrent lire la BD au livre doivent donc faire attention !

C’est justement cette possibilité de pénétrer l’univers d’un auteur par l’image qui fait de cette collection quelque chose de plutôt intéressant. En effet, dans le cas de cet album, bien que les dessins et couleurs soient classiques (j’aime bien personnellement), ils permettent de visualiser les scènes du livre. On y retrouve l’ambiance qu’Edgar Poe a su créér en moins opressant quand même. Un petit bémol sur les dessins : on met un certain temps à savoir qui est Dupin et qui est l’acolyte. Au vu de la couverture, j’avais pensé le blond Dupin et le brun l’acolyte mais à la page 8, je me suis aperçue que je m’étais trompée. Manque de chance il y a une erreur d’attribution des paroles à cette page et en réalité je ne m’étais pas trompée : je ne l’ai compris que quatre pages plus loin.

En résumé, un volume intéressant dans la lignée de la collection Ex-Libris de chez Delcourt.

D’autres avis

Ceux de Yozone, Bulles et Onomatopées, CoinBD.com, BDGest’, Notembulles

N’hésitez pas si vous avez fait un billet sur cette bande dessinnée à me le dire… Le lien pparaitra dès lors comme par magie !

Références

Double assassinat dans la rue Morgue d’Edgar Allan Poe – adapté par Jean David Morvan et Fabrice Druet pour les dessins (Delcourt – collection Ex-Libris, 2008)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.