Lougous longue-main de Jean-Paul Savignac et Jean Mineraud

LougousLongueMainCela vous a peut être échappé mais cette année 2013 a vu l’apparition de la première collection dédiée à la mythologie gauloise. J’en ai entendu parler sur l’Alamblog. Cela m’a tout de suite intéressée parce que pour moi le Gaulois, c’est Asterix et la mythologie gauloise c’est Belenos (je ne le connais que de nom puisqu’il apparaît tout le temps dans les BD).

Le premier volume de cette collection porte sur Lougous longue-main, qui correspond au dieux irlandais Lugh. Pour vous situer, le nom de Lougous se retrouve dans celui de la ville de Lyon. Donc son histoire est très importante.

Lougous semble être le dieu le plus important et ce livre nous raconte son histoire. Argantorata, sa mère, était porte-pied à la cour du roi Matous. Il posait ses pieds sur elle parce qu’elle était vierge. Elle avait plusieurs frères qui était fou d’amour pour elle, et pas forcément d’un amour fraternel. Un jour, Matous, en rentrant de la guerre, découvre que son porte pied n’est plus vierge (il la fait marcher au dessus de sa baguette magique qui se tort -> c’est un mauvais signe apparemment). Furieuse (car elle ne le savait pas), elle laisse échapper un enfant déjà formé (tout juste s’il ne marche pas déjà), Cernounnos, et une sorte d’avorton à peine viable, Lougous. Pour ne pas mentir, Lougous n’a pas eu de nom pendant longtemps. Il a été pris en charge par son oncle Ollouidios qui lui a enseigné toutes les choses utiles pour un enfant dieu. Comme dirait Jane Austen, il en a fait un garçon accompli, prêt pour régir le monde. Encore faudrait-il que le monde le veuille bien.

Pour cela, il a besoin d’un nom, d’armes et d’une femme. Tout ce que la mère ne veut pas lui donner. Ollouidios rusera et il aura tout. Il ira continuer sa formation chez Nectanos, qui s’est chargé de l’éducation de Cernounnos.

Là, on le tient au courant que Aballon est tyrannisé par les Difformes. Lougous décide d’aller aider puisqu’il possède tous les arts. Avant, il demande à Nectanos qui est son père. Il va devenir le chef des enfants d’Ana dans la guerre et découvrir qui est son père. Je vous laisse un peu de mystère car je ne doute pas que vous lisiez ce livre.

Pourquoi ? Parce qu’il est plein d’aventures plus invraisemblables les unes que les autres (le genre qu’on ne peut trouver que un monde peuplé de dieux), des tournures de phrases encore plus drôles que dans Asterix

Nous les remplirons de crainte, quand ils auront été défaits par notre ruse, jusqu’à ce que leurs héros soient tombés, et nous les priverons de deux tiers de leur pouvoir en retenant leur urine.

(ma mère aurait qualifié cette arme de décisive), que vous pourrez le lire avec vos enfants (et même leur transmettre car c’est un très beau livre). La seule chose qui ne m’a pas trop emballé c’est les dessins à la gouache qui illustre le livre. Ils sont beaux mais moi je pensais vraiment que les Gaulois ressemblaient à Asterix alors que là ils ressemblent à des guerriers d’Océanie (c’est une déception pour moi de penser qu’Asterix m’a menti pendant tant de temps).

Pour finir de vous persuader, j’ai lu ce livre deux fois, le 24 décembre et le 31 décembre et à chaque fois, j’ai passé un excellent moment.

Pour ceux que cela intéresse, par la suite, il y aura Argantorata Grande-Reine, Cernounnos Torque-d’Or, suivis de Nodons Main-d’Argent, Gobannos Feu-Hardi, Ambactos Corps-Dévoué, Nectanos Gardien-des-Eaux, Ollouidios Roue-du-Monde, personnages qui sont introduits dans le premier volume de cette série.

Références

Lougous longue-main de Jean-Paul SAVIGNAC et Jean MINERAUD (Les Hommes-Dieux / Éditions de la différence, 2013)

8 réflexions au sujet de « Lougous longue-main de Jean-Paul Savignac et Jean Mineraud »

  1. tiens tiens, ils le nomme « lougos », alors qu’en fait c’est « lugus » 😉
    évidemment, j’ironise un peu – et facilement – parce que j’ai suivi tout cela de près par la société belge d’études celtiques et pour moi, la référence dans le domaine de la mythologie celtique reste claude sterckx et ses nombreux écrits sur le sujet

    1. Lougous même. Je crois que c’est pour la prononciation. Pour éviter que les gens disent lugus (avec des u). Il précise quand même que cela vient du Lugh (irlandais). Tu l’avais dis pour Claude Sterckx et j’avais repéré un tout bien chez Marabout mais je ne l’ai pas encore commandé. Sur Amazon, ils disent qu’ils est fouillis. C’est quoi celui que tu conseilles en premier ?

  2. « il est fouilli » ????????? c’est n’importe quoi !!! je l’ai lu, il est d’une simplicité exemplaire
    le livre de sterckx chez marabout a justement été écrit pour les personnes qui commencent seulement à s’intéresser aux mythologies celtiques – de plus, tout à la fin, il y a un lexique avec la pronociation entre parenthèse des mots gaeéliques
    oui je le conseille, mais bon, ce n’est que mon avis 😉

  3. J’aime quand tu nous racontes la mythologie gauloise et nous faire part de leurs armes décisives (c’est le cas de le dire).
    Je vais me pencher plus avant sur le sujet parce que ça semble passionnant.

    1. D’après les commentaires de Niki, ce n’est pas avec ce livre qu’il faut le faire. Mais je suis d’accord avec toi que cela a l’air d’être un sujet passionant.

  4. coucou, je t’envoie le commentaire de claude sterckx concernant les livres de savignac – le commentaire de claude es tun peu sévère, mais je pensais que cela t’intéresserait peut-être

    «  » »
    Je pense qu’elle est l’œuvre d’un certain Savignac, déjà connu pour un florilège de textes gaulois « Merde ) César ». C’estn un compilateur amateur qui mélange tout sans discernement par manque de compétences propres : il mêle le pire et le meilleur (sans citer ses sources) et n’offre donc aucun intérêt scientifique. Au moins, ce n’est pas un délirant défendant une thèse fantastique…
    Amitiés
    Cl.
    «  » »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.