Je veux voir Mioussov ! de Valentin Kataïev

Après une longue absence, je vais essayer de reprendre doucement le blog. On va commencer par cette pièce de théâtre de 105 pages, d’un auteur soviétique. Valentin Kataïev (1897-1986) est un auteur de romans et de pièces de théâtre. En France, il est connu pour une pièce, celle dont je vais vous parler aujourd’hui. D’après Wikipédia, c’est un auteur qui n’a jamais été inquiété par le régime, car il écrivait des textes légers et sans critique politique, même s’il le faisait de manière ironique. Je peux vous confirmer que Je veux voir Mioussov ! est une pièce légère et drôle, que l’on peut classer (à mon humble avis) dans le vaudeville.

L’action de cette pièce de théâtre se situe dans une maison de repos « Les Tournesols », où les fonctionnaires importants du régime soviétique viennent se reposer le dimanche. C’est en particulier le cas de Mioussov chargé de l’approvisionnement des différents services en matériaux de construction. Un fonctionnaire subalterne, Zaitsev, a besoin de la signature de Mioussov de manière urgente pour lancer les travaux dans une crèche (car il y a un jour férié la semaine suivante, et tout le monde met du temps à se mettre en branle, chacun est ouvert à son propre horaire, qui n’est pas compatible avec les autres … les lourdeurs de l’administration quoi). On ne veut pas le laisser rentrer, car il n’est pas « célèbre » et de toute manière, on ne peut pas le laisser déranger Mioussov lors de son jour de repos.

Manque de chance, Mioussov est déjà dérangé lors de son jour de repos, par Madame Doudkina, femme du professeur Doudkine, avec qui il s’est innocemment promené récemment, mais en lui faisant de beaux compliments. Cela a suffit à la dame pour se faire des idées et elle lui annonce que son mari a découvert leur « relation » (qui n’existe que dans sa tête). Il va donc forcément venir se venger (en tout cas, c’est ce qui doit forcément se passer dans la tête de la dame). Elle présente le professeur Doudkine, comme une terreur capable de briser un homme en un rien, alors qu’on le découvrira après, il ressemble plutôt à l’image que l’on peut se faire du professeur d’Université. Mioussov prend peur et va donc se cacher de tout homme, pendant toute la journée, car il n’a bien sûr jamais vu le professeur Doudkine.

Cela va forcément compliquer la tâche de Zaïtsev, qui a entre temps trouver le moyen de rentrer dans la maison de repos, en se faisant passer pour le mari de Klava Igniatouk, nouvelle célébrité du moment, car elle vient de gagner la médaille de la promotion agricole. Suffisamment célèbre, on laisse rentrer son « mari » Zaitsev. Manque de chance, Klava arrive quelque temps après pour officiellement se repose, mais en réalité c’est pour retrouver pour la première fois depuis dix-huit mois son « vrai » mari, Kostia. Celui-ci était parti en Arctique, tout juste une semaine après s’être marié. Klava a gardé son nom de jeune fille, et n’a pas ébruité son mariage. Cela va compliquer les choses avec Zaïtsev, car en fait tout le monde va croire qu’elle a un mari Zaitsev, et un amant Kostia.

La pièce enchaîne les quiproquos et rebondissements, avec beaucoup d’humour et sans sous-texte à mon avis. C’est pour cela que l’on peut clairement parler de vaudeville. La pièce est vraiment bien écrite, dans le sens où même à la lecture, on voit les personnages défilés sur la scène, la manière dont ils se déplacent et se croisent dans l’unique lieu où l’action se déroule : le hall des Tournesols.

Une excellente lecture, légère, qui permet de rire et de se détendre un instant.

Références

Je veux voir Mioussov ! – comédie en 2 actes de Valentin KATAÏEV – version française de Marc-Gilbert Sauvajon (Librairie Théâtrale, 2012)

6 commentaires

  1. c’est une pièce de théâtre que j’ai toujours souhaité voir, et malheureusement elle ne passe plus depuis un certain temps (avant épidémie) dans nos théâtres –
    HS = bon retour dans la blogo

    1. Tu es la première personne que je rencontre qui connaît cette pièce. J’avoue que je l’ai découverte au hasard sur le site de la Librairie Théâtrale.

      1. cela m’étonne beaucoup d’être l’une des seules personnes connaissant cette pièce – elle est fort connue

        1. J’ai demandé à un jeune (de 28 ans) qui va tout le temps au théâtre … Je vais lui dire qu’il lui manque des bouts de culture théâtrale (juste pour rigoler).

  2. Ca a l’air d’être une pièce amusante et pleine de quiproquos, en effet! J’aime bien la nouvelle présentation de ton blog, d’autant plus que je n’avais pas vraiment fait attention jusqu’ici à tes « auteurs du moment », « thème du moment » etc. Bonne année!

    1. Merci. Pour l’instant, je n’arrive pas à me tenir à ces thèmes. J’espère y arriver bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.