The murder at the Vicarage de Agatha Christie

MurderAtTheVicarageAgathaChristie

Pendant ma pause bloguesque, j’ai lu entre autre quelques Agatha Christie dont celui-ci The Murder at the Vicarage. Il s’agit du premier livre de la série des Miss Marple mais chronologiquement c’est le sixième (d’après LibraryThing en tout cas car avant il y a des nouvelles).

Comme c’est la “première” enquête véritable (visiblement c’est la première fois qu’elle s’occupe d’un meurtre), l’histoire n’est pas racontée en suivant Miss Marple mais en suivant le vicaire chez qui le meurtre s’est produit (Miss Marple est sa voisine, poste stratégique pour être au courant d’absolument tout ce qui se passe).

On fait donc la connaissance en premier lieu du vicaire, de sa femme (beaucoup plus jeune que lui mais aussi beaucoup plus enjouée) et du neveu du vicaire qui vit avec eux.

Dans l’entourage, il y a aussi le jeune peintre (beau gosse entre autre qualité…) Mr. Redding, qui séduit absolument toutes les femmes, volontairement ou non d’ailleurs, à commencer par la femme du vicaire, Griselda, qu’il peint (il faut dire qu’il utilise une pièce du vicaire comme atelier), la fille du colonel Protheroe et même la femme de celui-ci (mais cela on ne l’apprendra que plus tard). Le village est aussi peuplé d’une foule de vieilles dames, toutes commères et extrêmement curieuses, d’une femme mystérieuse, Mrs Lestrange, bien trop classe pour ne pas avoir un but caché pour s’être installé là, et d’un docteur aux idées peu orthodoxes qui se lie d’amitié avec la femme étrange.

L’équilibre de ce rassemblement de gens hétéroclites est bouleversé par un évènement : la mort du colonel Protheroe dans le bureau du vicaire (quand celui-ci n’était pas là bien sûr). C’est le vicaire qui le découvre après avoir croisé Redding complètement bouleversé. Il appelle le docteur qui indique une heure de décès à plus ou moins dix minutes, Sous le corps de Protheroe (avachi sur le bureau), on trouve une lettre adressée au vicaire et qui indique aussi une heure, confirmée par une pendule arrêtée. La problème est que seuls les habitants de la maison savent que l’horloge avançait de dix minutes pour permettre au vicaire d’être à l’heure à ses rendez-vous. Tout le mystère repose sur cesapparentes contradictions entre les faits, les suspects les plus plausibles et les alibis de ces suspects. Comme Protheroe était détesté par tout le village (même par le vicaire), il y a énormément de suspects ; d’autant plus que par ailleurs de nombreux personnages ont des secrets (notamment la fameuse Mrs Lestrange)(il est quand même bien trouver ce nom !)

À la lecture, j’ai cherché à découvrir qui était le meurtrier. Je me suis accrochée aux plus évidents alors que Miss Marple n’arrêtait pas de vouloir me démontrer le contraire. Bien sûr à la fin, je suis tombée des nues quand elle explique la machination mise en place. Quant au niveau d’anglais, il est très facile. Les deux difficultés que j’ai eu concerne les subtilités sur l’heure (je n’ai jamais compris comment on exprime l’heure en anglais) et les noms des policiers (je n’ai pas réussi à retenir qui était qui ; mais là cela n’a rien à voir avec l’anglais).

Références

The Murder at the Vicarage de Agatha CHRISTIE (Harper, 2002)

Un siècle de littérature européenne – Année 1930

8 réflexions au sujet de « The murder at the Vicarage de Agatha Christie »

  1. Bonjour Cécile,
    Tout d’abord : je suis RAVIE de vous relire ! 🙂 J’allais vous envoyer un courriel pour savoir si tout allait bien.
    Je n’ai jamais lu ce roman-là. En fait, avec Miss M., je n’ai lu que des nouvelles et je n’en ai pas gardé un bon souvenir. Par contre, j’adore la série TV avec J. McKenzie et (avant) G. McEwan.

    1. Je vais faire un billet bientôt mais mon préféré c’est Nemesis et franchement celui-là vaut le coup. Je n’en avais jamais entendu parlé en français. Je ne sais pas si c’est son roman le plus connu.

  2. Très contente de te revoir ici 🙂
    J’ai beaucoup aimé celui-ci que j’avais lu en français et l’adaptation de la BBC est vraiment chouette (en fait toutes les adaptations modernes de Miss Marple sont très chouettes ; je me suis acheté le coffret des quatre premières saisons en début d’année et c’est un plaisir à regarder).

    1. Je commence à y prendre goût aussi. Je trouvais que c’était très ennuyeux au début mais maintenant j’aime beaucoup. Je crois que c’est que je ne connais pas bien les livres d’Agatha Christie.

    1. Dans mon cas, cela ne sera pas relire car je ne les a pas tous lu. Par contre, je pense que je les lirais aussi en VO car cela me semble beaucoup plus intéressant qu’en français (je n’avais pas aimé le rythme du texte quand j’en avais relu un récemment).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.