Un Blanc de Mika Biermann

UnBlancMikoBiermann

J’ai découvert ce livre en suivant sur Twitter les éditions Anacharsis. Il s’agit d’une parodie des livres sur les expéditions polaires. On rit beaucoup. Parfois, on est même un peu dégoûté par les détails scabreux donnés par l’auteur. Le curage de l’œil qui vient d’exploser à la petite cuillère restera dans mes annales !

L’histoire est assez simple. Une expédition scientifique naviguera avec l’Astrofant jusqu’au pôle Sud pour tirer un feu d’artifice, dans le but de fêter le passage au 21ième siècle. Les membres de l’expédition sont tous plus excentriques les uns que les autres : la capitaine semble à peine préparer, le cuisinier est un nain pervers qui rêve de sado-masochisme avec une des deux femmes scientifiques, le premier officier du bateau semble tout droit échapper de l’hôpital psychiatrique, un Sir anglais, malade imaginaire,  qui vient de se faire larguer par sa femme pour un autre homme … C’est à travers les journaux de des trois premiers personnages que je viens de citer, que l’histoire nous est racontée. Dès l’arrivée en Antarctique, l’expédition va se retrouver séparée en trois groupes à la suite de plusieurs incidents : un sur le bateau, un qui se dirige vers le pôle pour tirer le feu d’artifice et un qui dérive sur un iceberg. Ils leur arrivent à tous des aventures plus déjantées les unes que les autres, dans leurs tentatives de survie. L’auteur y mêle les descriptions sur les engelures … pour faire comme les vrais récits.

Je vous conseille ce livre, court (130 pages), extrêmement drôle et parfois peu ragoutant. L’auteur est d’origine allemande mais parle le français avec l’accent de Marseille où il réside depuis 25 ans.

Références

Un Blanc de Mika Biermann (Anacharsis, 2013)

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.