Un printemps à Tchernobyl de Emmanuel Lepage

Deuxième documentaire en bande dessinée de Emmanuel Lepage, après son magnifique Voyage aux îles de la Désolation. Les dessins, ainsi que les couleurs, sont extrêmement différents : les techniques de dessin sont très différentes, le trait semble moins appuyé, les couleurs peuvent aller du très foncé au très clair. Cet album, tout en état très différent, est tout autant une réussite que Voyage aux îles de la Désolation.

En 2007, Emmanuel Lepage s’engage auprès d’une association à faire un voyage à Tchernobyl pour ramener des dessins qui seront rassemblés, avec ceux de Gildas Chasseboeuf (cet album, Les Fleurs de Tchernobyl, ressort d’ailleurs avec la parution de cette bande dessinée).

Un printemps à Tchernobyl raconte la préparation de ce voyage qui n’est bien sûr pas évidente car on ne sait pas ce que l’on va trouver, on ne sait pas ce que l’on risque. D’autant qu’Emmanuel Lepage a connu « la crampe de l’écrivain » quelques mois avant le voyage : stress, anxiété face au départ, fatigue. Il ne voulait plus partir mais finalement il ira quand même. Face à ce qu’il verra, il ne pourra s’empêcher de redessiner.

Emmanuel Lepage se fait le même type de réflexions que Cécilia Colombo dans Pripyat – vert comme l’enfer mais il va y rajouter toute une réflexion personnelle sur les craintes que NOUS pourrions ressentir. Il réalise une véritable introspection personnelle et cela apporte un réel plus à l’histoire. On réalise mieux l’importance de son métier pour nous et pour lui. On voit aussi en quoi l’accident de Tchernobyl plus personnellement que la crainte des retombées du nuage …

Le billet de Mo qui vous persuadera qu’il faut lire cette bande dessinée de toute urgence (en tout cas, cela a marché avec moi : j’ai lu le billet et le midi, je suis allée l’acheter à la librairie).

Références

Un printemps à Tchernobyl de Emmanuel LEPAGE (Futuropolis, 2012)

6 réflexions au sujet de « Un printemps à Tchernobyl de Emmanuel Lepage »

    1. Je ne me rappelle plus si tu l’as lu Voyage aux îles de la désolation. Parce que lui aussi il est très bien.

  1. Pfiouu… il faut que je fasse attention à ce que j’écris ! ^^ Sacrée responsabilité quand on voit le prix de certains albums 🙂
    Très bel album en tout cas, voilà un auteur qu’il me tarde de découvrir un peu plus !

    1. Je n’aurais quand même pas osé te demander le remboursement. Je ne savait même pas qu’il avait écrit autant d’albums (on peut découvrir en attendant le prochain).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.