À la recherche de Watson de Tracy Mack et de Michael Citrin

Quatrième de couverture

Calico Finch, un célèbre archéologue, est retrouvé mort dans la bibliothèque d’un musée. Mais ce n’est pas tout. Watson, le meilleur ami de Sherlock Holmes, a disparu ! Tout porte à croire qu’il s’agit d’un enlèvement. Sur les conseils de Sherlock Holmes, les jeunes associés du détective se chargent de l’enquête. mais le comportement de leur Maître les inquiète. Pourquoi ne les accompagne-t-il pas ? Que leur cache-t-il ?

Mon avis

La traductrice avait fait des progrès dans le deuxième volume mais il y a une légère rechute dans le troisième : agonir à la place d’agoniser (relevé dans le forum de la SSHF), Barnaby qui devient Barnabé (sans que pour autant le personnage possède des origines françaises) mais Une étude en rouge est devenue Une étude en rouge.

J’ai été un peu déçue par l’histoire car cela ressemble un peu à du Indiana Jones dans le métro de Londres (et on va dire que ce n’est plus trop de mon âge). En plus, j’ai eu l’impression que l’histoire ne se finissait pas (le devenir de la découverte archéologique n’est pas précisée). Par contre le développement des personnages est excellent surtout Ozzie (qui commence à voir qui peut être son père ; il a deux choix possibles et pas n’importe lesquels) e t celui de Sherlock Holmes (le côté paternaliste par rapport aux « Mouches » : il les entraîne dans une fausse enquête pour les protéger tout de même et va même jusqu’à les sauver). Watson est plus présent que dans les précédentes enquêtes puisque des missions lui sont confiées. Même la vie des « Mouches » est étoffée.

C’est donc un volume en demi-teinte parce que je veux vraiment savoir ce qui va se passer pour Ozzie mais l’histoire m’a semblé plutôt commune (j’avais une impression de déjà-vue). Pourtant l’ensemble se suit très bien.

J’ai quand même le quatrième tome en anglais dans ma PAL !

Références

Sherlock Holmes et Associés – tome 3 : À la recherche de Watson de Tracy MACK et Michael CITRIN – traduit de l’anglais par Valérie Mouriaux (Livre de Poche Jeunesse, 2008)

10 réflexions au sujet de « À la recherche de Watson de Tracy Mack et de Michael Citrin »

  1. mais il n’y a pas d’âge pour aimer les aventures d’Indiana Jones ou semblables – moi qui suis beaucoup plus âgée, j’adore ça !
    mais ton avis mitigé ne m’incite pas à me lancer dans cette série

    1. @ Niki : c’est dommage parce que les personnages sont vraiment très bons et surtout les relations entre eux mais les intrigues sont inégales.

  2. je vois que que tu es à fond dans Sherlock ces derniers temps ! j’ai acheté un folio 2€ récemment pour étoffer ma collection !!!!

  3. Je viens de le finir et apparemment j’ai aimé les volumes que tu as moins aimé et inversement. J’ai par exemple préféré ce volume au précédent que j’ai dévoré tranquillement (enfin tu vois ce que je veux dire). Comme toi j’ai beaucoup aimé l’évolution du personnage de Ozzie et j’ai hâte de lire la suite que j’ai commandé dans la librairie anglaise de ma ville natale 🙂
    Moi je pense que le narrateur mystère c’est soit Ozzie soit Wiggins et je pencherais plus sur Ozzie … ou alors Pilar 🙂

    1. Tu dors de temps en temps ? Cela se voit que tu as retrouvé la flamme. Je te dis que l’on a des goûts différents et tu ne me crois pas ! Je ne sais pas pour le narrateur mystère mais à mon avis ils ne le diront pas. Vais lire le quatrième c’est obligé maintenant.

  4. Ben oui je dors … en tout cas j’ai dormi après 🙂
    Mais si j’te crois, j’trouve ça juste drôle qu’on n’aime toutes les deux des volumes différents (que veux-tu un rien m’amuse).

Répondre à George Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.