Fabrique-moi des ailes de Perrine Luc

Quatrième de couverture

Jérôme, venu souhaiter l’anniversaire de sa soeur, la surprend au bord de la fenêtre. Beaucoup trop près. Prête à se jeter dans le vide. Bouleversé, il décide sur-le-champ de chambouler sa propre vie pour donner de la couleur à celle de Mathilde. Son imagination les entraine dans une aventure décousue, virevoltante, remplie d’une tendresse infinie pour écarter le spectre du drame. Mais qui sauvera l’autre ?

Mon avis

C’est un livre qui se lit d’un souffle. On est happé dès les premières pages par ces situations cocasses que Jérôme met en place pour ramener le sourire de sa soeur. C’est écrit avec tendresse mais pas de tristesse, dynamique sans l’être trop. La phrase qui résume ce livre : « à quoi bon réussir socialement si l’on est pauvre intérieurement. » (p.119) De quoi se rappeler que la famille c’est ce qu’il y a de plus beau…

D’autres avis

Celui de Reno, de Marifran (chez qui j’ai piqué cette idée de lecture et que je remercie donc chaleureusement), de Guilhem R

Références

Fabrique-moi des ailes de Perrine LUC (In Octavo Éditions, 2009)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.