SSHD – Bilan du mois de septembre 2011

C’est donc à mon tour de faire le bilan de la SSHD.

C’est notamment l’occasion de rappeler les différents challenges lancés par les membres de la société. Il y a celui de Loula, lancé en janvier dont elle a dressé le premier bilan ce mois-ci. Pour rappel, il s’agit de lire, voir, écouter tout ce qui a un rapport avec Sherlock Holmes mais qui n’est pas canonique. Il y a le challenge de Lily Tigre qui est un peu comme la SSHD mais en une année parce qu’il existe des dilettantes rapides sachez-le ! Il y a celui de Filipa (qui n’est pas membre) dont le challenge consiste à lire le Canon holmésien.

Deux personnes importantes ont répondu au tag Sherlock Holmes que nous avions lancé pour les un an de la SSHD : Marion (je le souligne parce qu’elle est la seule des trois à y avoir répondu) et Jean-Claude Mornard (je rappelle qu’il faut lire son livre).

Encore quelques articles sur des pastiches holmésiens pour ce mois-ci : Duel en enfer de Bob Garcia chez Alinéa (avis mitigé pour elle), Sherlock Holmes et le fantôme de l’Opéra de Nicholas Meyer chez Loula, Enquête sur le meurtre d’Umberto Eco et autres homicides minuscules de Giorgio Celli, Einstein et Sherlock Holmes d’Alexis Lecaye, et un énième avis sur la série des Enola Holmes. À tout cela s’ajoute, trois bd de qualité inégale et le visionnage d’un film inspiré d’un pastiche du même Nicholas Meyer (oui, oui celui du fantôme de l’Opéra).

Maintenant, passons aux choses sérieuses : les publications du mois !!!!

Comme Matilda vous le signalait le mois dernier, les publications holmésiennes faisaient leur rentrée avec pléthore de beaux livres à mettre dans nos PAL. Figurez-vous que cela continue ce mois-ci ! On ne signalera pas que c’est principalement dû à des livres dont la parution a été retardée à ce mois-ci (quand elle n’est pas retardée au mois de novembre). Il y a notamment le livre des éditions du pommier sur le début de la science criminelle : La science de Sherlock Holmes de E.J. Wagner.

Il y a aussi des parutions attendues avec impatience (par au moins moi) : Les archives alsaciennes de Sherlock Holmes de Christine Muller (chez le même éditeur que le Haut-Koenigsbourg de Jacques Fortier, ce qui promet d’être très intéressant), Première enquête de Sherlock et Phimneaus Holmes de Caroline Guézille (ça a l’air d’être un livre pour enfant mais la présentation a l’air terrible). Il y aussi le quatrième tome des aventures d’Oscar Wilde de Gyles Brandreth, intitulé Oscar Wilde et le nid des vipères. Par contre, je suis déçue. J’avais les trois premier tomes en édition grand format et visiblement là, vu le prix de vente, 10/18 le sort directement en poche. C’est très mystérieux tout de même …

Il y a aussi la sortie bande dessinée attendu par moi et Matilda : le tome 3 des Quatre de Baker Street.

Pour finir avec les publications françaises, je voulais vous signaler la réédition complétée par Max-Philippe Morel de Sherlock Holmes en bandes dessinées dont j’avais commenté la première édition sur ce blog. Elle est téléchargeable pour 2 euros (à lire sur vos liseuses) chez Lulu.com. Cette parution annonce celle en novembre, dans la même série, de Sherlock Holmes à l’écran. Il faut noter aussi que le nouveau numéro du Carnet d’Écrou, la revue des Évadés de Dartmoor (regroupant les holmésiens de Strasbourg) est paru avant l’été et peut leur être acheté directement ou dans toutes les bonnes librairies strasbourgeoises.

Passons maintenant aux publications anglophones, en tout cas une sélection faite par Matilda.

D’abord le livre que je lorgne absolument même si je ne sais pas ce qu’il y a dedans à part qu’il y a du Moriarty (d’un autre côté, cela a l’air d’être l’obsession anglo-saxonne du moment).

Il y a aussi celui que j’ai déjà : le quatrième tome des aventures du jeune Sherlock Holmes de Andrew Lane (la couverture est d’un beau jaune brillant, bien flash : c’est trop la classe dans une bibliothèque).

Il y a aussi deux livres qui nous ont plu par les couvertures parce qu’on ne sait pas vraiment ce qu’il y a dedans .

Matilda signale aussi une biographie de Conan Doyle de Michael Dirda et rappelle la sortie de l’inédit de Conan Doyle : The narrative of John Smith.

Après cette orgie de lecture, vous pourrez toujours vous reposer en regardant deux documentaires (en anglais aussi) sur Watson et sur le Londres de Sherlock Holmes.

C’est tout pour ce mois-ci. J’espère avoir été complète. Si vous voyez des oublis ou publications intéressantes à signaler, n’hésitez surtout pas !

Sur ce, je vous souhaite un bon mois d’octobre. holmésien ou non.

 

17 réflexions au sujet de « SSHD – Bilan du mois de septembre 2011 »

  1. à propos de tous ces bouquins intéressants et, disons-le carrément, indispensables = est ce que la SSHD propose des rencontres avec les banquiers pour leur faire comprendre l’importance du trou – non pas dans la couche d’ozone – mais dans le compte en banque ?
    😉

  2. J’adooore ton bilan 🙂
    Voilà pourquoi La science de Sherlock Holmes je ne le trouvais pas en librairie ! J’espère qu’il sortira vraiment en librairie cette fois-ci.
    Je me suis retrouvée une envie de lire du SH et ma PAL dédiée est bien assez remplie pour que je puisse satisfaire cette pulsion. Déjà répondre au tag… j’ai presque toute les photo, hop, hop.

    1. En tout cas c’est ce qu’il y a d’écrit sur le site web des éditeurs (annoncé pour le 16). On verra bien. Moi aussi ma PAL est bien remplis mais j’aime trop les livres sur SH et c’est ce qui me remonte le moral en général.

  3. Ooh, les couvertures de la plupart des sorties livresques sont belles et intéressantes, je suis en particulier en admiration totale face à celle de La science de Sherlock Holmes ! Ca donne bien envie tout ça, dommage que je ne peux pas me permettre des folies en ce moment xD

    J’aime beaucoup ton bilan en tout cas, mais par contre, pour le lien de Loula sur Sherlock Holmes et la fantôme de l’opéra, tu as mis le lien d’Alinéa sur sa critique de Duel en enfer 🙂

    Sinon, quand aurons-nous droit aux réponses du tag SSHD des deux autres fondatrices :p ?

    1. C’est gentil. Je vais corriger de suite l’erreur. Pour la dernière question, je ne répondrais pas mais Matilda, ça a l’air pour bientôt.

  4. Beau bilan !
    Un tag pour le premier anniversaire ? Il ne me semble pas en avoir entendu parler…
    Bonne continuation de ce challenge, j’en suis toujours !

    1. Merci et tant mieux que tu sois encore avec nous 🙂 Je te remets les questions du tag alors :

      1) Comment avez-vous découvert Sherlock Holmes ?
      2) Avez-lu tout le canon jusqu’ici (les 56 nouvelles et les 4 romans) ?
      3) Quelle est votre aventure favorite ?
      4) Lisez-vous des pastiches holmésiens ? BD, roman, fanfifction.
      5) Est-ce que vous aimez les adaptations qui sont faites du canon, les films qui en sont inspirés ? En avez-vous une favorite, une que vous aimez moins ?
      6) Le meilleur interprète de Sherlock Holmes ? Laissez-vous aller tous les fantasmes sont permis.
      7) Avez-vous ce une collection Sherlock Holmes ? Livres, DVD, objets dérivés ? (Vous pouvez mettre des photo)

      Mais il n’est pas obligatoire d’y répondre.

      1. bonjour
        mes réponses au petit sondage

        1 j’ai découvert Holmes grâce aux films avec Basil Ratbone (à 8 ou 10 ans)

        2 oui j’ai lu tout le canon, certaines histoires deux ou trois fois

        3 j’ai plusieurs histoires favorites, (une seule ce serait peu quand même) : Flamme d’Argent, Le chien des Baskerville, Thor Birdge, les six napoléons, l’escarboucle bleue…. entre
        autres

        4 oui je lis des pastiches holmésiens, je préfère les fidèles au ton et à l’esprit (Thomson, Fortier, Dickson Carr et Doyle…) mais j’adore certains qui osé lancer des « théories » audacieuses (Dibdin, Robert lee Hall, Réouven….)

        5 plusieurs adaptations du canon sont très réussies je trouve, les épisodes avec Wilmer, certains avec Livanov, la plupart de ceux avec Brett, le chien des Baskerville avec Rathbone ou Cushing etc.

        6 nommer un seul meilleur interprète ! impossible, !! beaucoup ont des qualités diférentes et ont joué dans des contextes trop variés pour qu’on puisse choisir (moyens de la production, scènario, partenaires…) :
        Brett pour sa justesse et son audace parfois, Cushing idem et pour son regard pénétrant, ses attitudes, sa voix, Wimer pour son humour et le choix des costumes, Everett pour sa sobriété efficace, Cumberbatch pour son humanité et son côté un peu décalé, Howard pour son dynamisme, Richardson pour ses airs malicieux, Rathbone pour sa classe et sa voix, Wontner pour sa ressemblance aux illlus de Paget, ses attitudes, son sourire, la justesse des échanges avec ses « Watson »…..oui la liste est trop longue

        8 une collection ? oui en quelque sorte, j’ai rangé les livres ensemble à côté des DVD et les BD ensemble ; mais les objets m’intéressent peu…. j’accepte l’idée quil est impossible de tout avoir, que accéder au mieux à ce qui me plait me suffit, je me laisse guider par mes gouts

        max

        1. Merci pour ces réponses passionnantes. L’autre jour, j’ai pensé à vous car j’ai vu l’annonce de la nouvelle série russe sur SH et c’est dans votre livre que je l’avais découvert 🙂 Par contre, vous êtes beaucoup plus raisonnable que moi sur les possessions holmésiennes …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *