Sherlock Holmes en bandes dessinées et à l’écran des évadés de Dartmoor

Quatrième de couverture

Les Évadés de Dartmoor est la Société strasbourgeoise d’études holmésiennes et autres. Cette association publie depuis plusieurs années la revue Le Carnet d’Écrou.

Deux articles précédemment parus dans Le Carnet d’Écrou sont repris et complétés dans ce volume.

Sherlock Holmes au pays des bulles vous propose un tour d’horizon des différentes apparitions du célèbre détective dans l’univers de la bande dessinée italienne, francophone et anglo-saxonne.

Souvenirs compare différentes adaptations à l’écran de cinq histoires écrites par Arthur Conan Doyle : Une étude en rouge, Le signe des quatre, Un scandale en Bohême, Le ruban moucheté, Le Chien des Baskerville.

Mon avis

C’est typiquement le type de petit recueil où vous avez votre carnet et où vous notez des titres. Pour les BD, j’ai noté quelques titres anglo-saxons (mais ils ont l’air difficilement trouvables), aucun titre en italien (parce que je ne parle pas italien et je trouve donc que c’est une bonne raison) et beaucoup de titres en français : d’abord des romans (qui se sont égarés parmi les bd), ceux de Anaïs Cros, des BD que je dois continuer de découvrir : celles de Croquet et Bonte, de Duchateau et …, de Marniquet et …, celles que je dois découvrir tout court : de Arleston et … intitulé Mycroft, celle de Convard et … intitulé Sherlock (déjà découvertes par Matilda) … J’ai aussi appris que la BD de Brunschwig et Cecil dont j’ai déjà fait part de mon admiration ici, prévu initialement en sept tomes, n’en aurait que deux. Je suis profondément déçue et il faut que je la relise car il ne m’a pas semblé y voir de fin.

Pour les adaptations cinématographiques et télévisuelles, j’ai surtout appris que l’on peut trouver facilement sur internet une adaptation russe, sous-titrée en anglais et que cela m’a l’air de valoir le coup ! Mais j’ai pas encore eu le temps de chercher, si le cœur vous en dit elle est de Igor Maslennikov avec Vassili Livanov et Vitali Solomine. L’article consiste essentiellement à identifier les différences entre les adaptations et le canon mais je trouve que ce n’est pas très parlant parce qu’il n’y a pas d’images et c’est typiquement le truc où il faut déjà avoir vu les films… et ne m’a qu’un peu intéressé du coup (il faut dire que je ne suis pas douée en films et que je ne connais rien du tout).

J’ai bien conscience que c’est le genre de billet qui ne sert à rien pour vous décider à lire ce livre mais il m’aidera pour faire ma liste de cadeaux de Noël.

P.S. : une chose m’a semblé bizarre. Le livre est signé d’un collectif, mais les articles sont écrits à la première personne du singulier sans que l’auteur donne son nom (edit : c’est une erreur de ma part en réalité : voir les commentaires !).

Références

Sherlock Holmes en bandes dessinées et à l’écran des Évadés de Dartmoor (Lulu.com, 2010)

7 réflexions au sujet de « Sherlock Holmes en bandes dessinées et à l’écran des évadés de Dartmoor »

  1. Ma parole, tu enchaînes les articles pour la SSHD XD
    Ca a l’air sympa en tout cas, si je le lis un jour, je m’armerai de mon carnet et dégaineras mon stylo pour noter les titres 😉

  2. bonjour

    merci pour vos comentaires

    et pour répondre à quelques questions

    je suis l’auteur des deux articles parus dans SH à l’écran et en BD (c’est juste indiqué en page de garde)
    le livre est collectif dans le sens où les articles n’auraient pas existés si la revue et l’association n’avaient pas existé (participations actives de plusieurs membres et stimulation du groupe !) ;
    et surtout d’autres recueils d’articles, avec la même présentation, sont prévus avec des auteurs différents (ce qui explique l’absence de nom d’auteur sur la couverture’)

    la plupart des BD anglosaxonnes sont disponibles sur amazon.com ou dans des librairies spécialisées (mais il est vrai que celles d’eternity comics sont plus dures à trouver)

    en ce qui concerne Cecil et Brunschwig c’était annoncé en sept fascicules mais le deuxième tome s’est fait longtemps attendre…..et la forme a changé (il s’agit d’albums maintenant)
    il y aura peut-être d’autres volumes quand même…à suivire ?
    moi il me semblait que l’histoire était finie

    en tout cas merci de votre lecture attentive

    max

    1. @ Max : Bonjour et merci d’être passé par ici.
      Vous avez tout à fait raison c’est moi qui ne suis pas attentive et votre nom est bien écrite sur la page de garde. Pardon.

      J’ai vu certaines des bd sur price minister mais pas toutes (mais pas beaucoup les anciennes qui m’intéressent le plus). Mais si vous dites que sur Amazon.com …, je vais aller voir ça.
      Alors Cecil et Brunschwig, je peux encore avoir un minuscule espoir ? J’étais désespérée quand j’ai lu votre commentaire … J’aurais du souligner aussi la forme de votre article (j’avoue que j’ai surtout noté le fond où j’avais mon petit stylo) qui m’a beaucoup plus dans le classement tout personnel. C’est pour cela que je n’ai pas parlé de votre avis sur les ouvrages car comme vous le dites, il me semble personnel et peut ne pas être celui des autres. On va dire que j’aurais pu faire un meilleur billet que celui-là.

      En tout cas, j’attends les prochains recueils avec impatience alors, parce qu’avec celui-ci j’ai appris plein de choses et cela m’a ouvert d’autres envies de lecture. J’ai lu la BD Sherlok que j’ai trouvé très marrante (surtout les personnages principaux … qui ont l’air un peu déphasés). J’espérais déjà qu’il y ait d’autres recueil.

      Cécile

      P.S. Je viens de me rendre compte : vous êtes les Max de la BD !!! Vous allez en publier d’autres aussi ???

  3. bonjour

    il était fatal que je trouve votre site un jour ou l’autre en surfant
    et j’en ai été bien content !!
    j’ai déjà commandé l’adpatation du chien des Baskeville par Parks et je vais chercher chez mon libraire préféré Vielle Buryèe et Bas de Soie !!! (hier soir quand j’ai découvert l’étendue et la variété de vos bilelts et de vos commentaires, et leur côté intéressant, j’ai décidé de prolonger ce matin)

    pour le Cecil et Brunscwig l’espoir d’une suite est entretenu par le fait qu’il n’y a pas le mot fin en bas du deuxième tome !

    Oui je suis le scénrariste du Sherlok dessiné par Pascal Graffica
    Pour l’instant pas d’autres épisodes prévus, on a juste fait un gag en une planche pour le fanzine PointBarBD spécial revenants (sherlok y prévoyait d’aller à un concert des Kinks avec Jekyll, Drakula, et Frankenstein !)

    à une prochaine

    max

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.