L'ultime défi de Sherlock Holmes de Stromboni/Cotte et Dibdin


Je ne vais pas jouer ma midinette mais un peu quand même « Ah ! Sherloooooooooooooock Holmes ! » Il faut dire que je guettais la sortie de cette BD depuis janvier (quand je l’ai vu la première fois sur Amazon). Aujourd’hui, j’ai été à la librairie et je l’ai vu. Ma libraire qui est tout aussi folle que moi de Sherlock Holmes m’a dit : « oui, oui. Il est sorti. » On était toutes les deux aux bords de l’euphorie (pas besoin de drogues illicites monsieur Holmes). Je l’adore elle aussi ! Parce que figurez-vous qu’elle aime Jane Austen (je lui ai fait découvrir l’adaptation de 1995 et du coup, on n’arrête pas d’en parler), et donc Sherlock Holmes et elle veut aussi lire Virginia Woolf, et qu’elle m’offre des livres gratuits, qu’elle m’a dit que Les Vampires de Londres c’était pour moi, et que quand je lui ai dit que je n’avais pas trop envie de venir demain pour la fête des libraires mais que j’aurais quand même bien aimé avoir le livre sur Adrienne Monnier, elle me l’a donné. Tout ça pour vous dire que les libraires c’est important (pensez à leur fête demain) mais qu’en plus la mienne est juste trop !

Trêve de plaisanterie ! Il s’agit donc ici d’une adaptation du livre de Michael Dibdin L’ultime défi de Sherlock Holmes paru chez Rivages. Je n’ai pas lu ce livre (et ma PAL ne le contient pas !) Pour vous résumer l’histoire en quelques mots, il s’agit toujours, comme dans beaucoup de pastiche de Holmes, du trio Holmes/Moriarty/Jack l’éventreur et ici plus particulièrement de qui sont-ils les uns par rapport aux autres. Déjà l’histoire est plutôt très bonne car sur un thème éculé, Dibdin et Olivier Cotte (qui a fait l’adaptation) arrive à faire original.

Mais l’originalité suprême de cet album c’est la colorisation. Les dessins sont eux aussi parfaits parce que Jules Stromboni a dessiné Sherlock Holmes sous les traits de Jeremy Brett ! Rien que ça devrait vous suffire. Sinon, je peux vous dire que les traits des visages (tous très anguleux) sont marqués, les yeux expressifs, les miséreux ont vraiment l’air miséreux … Mais revenons à la coloration. Déjà, les pages ne sont pas blanches déjà. Elles sont beige-gris, un peu de la couleur de certains papiers recyclés. La colorisation se fait sur deux trames. En fait, cela m’a fait penser aux cravates de mon frère que j’ai été acheté l’autre jour pour son anniversaire. Elles sont à double tissage et chacun des tissages à une couleur différente. Cela donne comme un damier. Les images de cette BD sont pareilles. Cela déconcerte un peu au début mais au fur et à mesure, ça installe une impression onirique, mais plutôt version cauchemardesque.

En conclusion, ouvrez l’album avant de l’acheter ou de le prendre à la bibliothèque. Si les dessins ne vous rebutent pas, vous passerez un excellent moment.

P.S. On a l’impression que j’ai fumé un truc en rédigeant le billet, mais ce n’est pas vrai. C’est peut être le week-end qui me rend légèrement euphorique !

Références

L’utlime défi de Sherlock Holmes – adapté du roman de Michael Dibdin par Jules Stromboni (dessin) et Olivier Cotte (scénario) (Rivages/Casterman/Noir, 2010)


7 réflexions au sujet de « L'ultime défi de Sherlock Holmes de Stromboni/Cotte et Dibdin »

  1. Peu branchée BD d’habitude, celle-ci me tape pourtant dans l’oeil !! Ce coloriage m’intrigue, je fais la chercher en librairie avant de me décider je pense !

    1. C’est Sherlock Holmes tout de même ! J’ai commandé le livre de Dibdin pour savoir quel a été le travail d’adaptation.

  2. super livre je l’ai lu a la fnac j’ai été scotché sur mon siège a la fin sa ma chopqué un bon quart d’heure lol mais vraiment bien

  3. Je l’ai feuilleté et je n’aime pas les dessins, un peu comme pour Sherlocke et les vampires de Londres :/ Dommage, mais en bonne holmesienne je m’arrêterais un jour en librairie pour le lire ^^

    1. Je ne sais pas ce que l’auteur avait en tête quand il a choisi ce type de graphisme mais c’est quand même spécial. Mais depuis ma lecture, le pastiche de Michael Dibdin a rejoint ma PAL 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.