Moi vivant, vous n'aurez jamais de pauses ou comment devenir libraire de Leslie Plée

 

 

Là aussi, on peut résumer en une phrase : "Vous voulez perdre vos illusions sur le métier de libraire, lisez ce livre". Cette petite BD est issue d'un blog, celui de Leslie Plée. Elle est engagée en tant que librairie dans une grande surface culturelle (des vendeurs en gilet bleu) qui vend aussi des produits pour les loisirs créatifs en CDI, pour 35 heures ! Elle est tout à son bonheur et à la joie du premier boulot. Mais au fur et à mesure elle découvre l'envers du décor. Les premiers mois où le magasin n'est pas ouvert, elle étiquette, trie, porte des piles de livres (elle se fait des muscles en bétons), découvre les collègues pas forcément sympas. Quand le magasin ouvre, elle se croit sauver. Mais non ! En plus des managers qui vendent les livres comme ils vendraient de la bière, il y a les clients qui demandent des livres bizarres, qui ne comprennent pas que leur commande n'est pas arrivée, que le livre qu'il demande n'est plus forcément disponible … Elle apprend alors à mentir aux clients.

Pour la petite histoire, j'ai commandé une fois un livre dans cette grande surface culturelle. C'était Ker violette de Karine Fougeray. La vendeuse me dit je l'ai lu, il est vraiment très bien. Je vais voir si il en reste sur les tables. Elle me dit non, regarde dans son ordinateur et dit : j'en ai recomandé, ils arrivent mardi. Comme je ne pouvais pas revenir le mardi, je reviens le week-end d'après. La même personne me dit qu'il n'ai pas encore arrivé et que ce sera sûrement la semaine prochaine. La même chose se passe la semaine d'après sauf que cette fois-ci je le fais par téléphone. Au bout de deux autres coups de téléphone (quatre semaine après la commande), on me rappelle en me disant qu'ils ne peuvent pas avoir ce livre car ils n'ont jamais travaillé avec cette maison d'édition. Je me suis dit qu'ils m'avaient un peu pris pour une bille. Pour continuer dans la petite histoire, c'est la première fois que je suis descendue à la librairie près de chez moi. J'ai demandé si je pouvais le commander. Le libraire m'a dit qu'il allait essayer mais que c'était un éditeur indépendant et que peut être je devrai payer les frais de ports mais que ce n'était pas sûr. La semaine d'après, je l'avais sans frais de ports. Je ne vais plus dans cette grande surface culturelle, et préfère mon petit librairie qui n'a peut être pas tout mais est très gentil, serviable (il a réussi à avoir Nord et Sud d'Elizabeth Gaskell : il est trop fort !!!) et de bons conseils. En plus, il n'a pas l'air de me mentir pour me faire plaisir. 

Cette petite BD est donc fort sympathique : c'est surtout les textes qui sont biens : drôles, ironiques … Les dessins, assez simples, n'aident pas vraiment à en faire un meilleur livre. C'est à conseiller à tous les LCA (qui leur parlera surtout à eux à mon avis).

D'autres avis

Celui de Clarabel, d'Hélène, d'Emeraude, …

Références

Moi vivant, vous n'aurez jamais de pauses ou comment j'ai cru devenir libraire de Leslie Plée (Jean-Claude Gawsewitch Éditeur, 2009)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.