Le un numéro 65 – Le Vatican, secrets et complots

LeUn65_VaticanJ’avais dis il y a longtemps que je voulais vous parler un peu plus de revues mais je ne l’ai fait qu’une fois. Aujourd’hui, je vais vous parler d’un journal que j’achète pratiquement tous les mercredis, depuis sa première parution. Les sujets ne sont pas toujours dans mes centres d’intérêts mais je pense que parfois il est bien de lire sur des sujets qui sortent de notre zone de confort. Cela ouvre l’esprit, cela permet de ne pas être complètement déconnecté de ce qui se passe autour de soi (et peut jouer sur la vie quotidienne) … Pour cela, le 1 est vraiment très bien car il propose une synthèse actuelle et intéressante sur un sujet donné. Mais trêve de plaisanterie, étudions tout cela !

L’originalité du journal : son pliage. Le journal n’est constitué que d’une grande page quasi-A0, pliée deux fois.

Cela donne à lire, sans faire de grandes manipulations de dépliage, la page de couverture (l’illustration), l’arrière du journal, deux pages intérieures en format quasi-A4. Ce sont les pages que je lis dans le RER quand je viens de l’acheter et que je suis debout. Sur la page de couverture, il y a donc le titre, un petit édito pour donner le contenu du journal, et quelques extraits d’articles présents à l’intérieur. Sur l’arrière du journal, il y a une petite BD et deux chroniques, en lien avec le thème de la semaine : une relève de l’anecdote, toujours bien choisie, pas forcément rédigée par le même journaliste, l’autre est une chronique de Robert Solé, qui commente un mot chaque semaine. J’adore la manière dont il écrit, dont il pense… C’est un bonheur d’intelligence. Ensuite, vous ouvrez le journal (cela vous donne un format magazine ouvert) et vous tombez sur les deux pages littéraires du journal : à gauche une poésie, choisie par Louis Chevaillier, et un texte d’auteur. Je ne suis pas très poésie habituellement mais j’aime beaucoup les choix de Louis Chevaillier, qui me font voir un type de littérature auquel je suis frileuse. Le texte,souvent déjà été publié, permet une bonne entrée en matière dans la thématique

Vous dépliez encore et là vous atteignez le format A3. Je le lis quand je suis assise, une fois passée la défense. A gauche, vous trouvez par exemple une Histoire illustrée en rapport avec le thème de la semaine, au milieu un entretien avec un spécialiste, à droite cela peut varier mais je trouve qu’en général, il s’agit plutôt d’une mise en perspective ou en lumière d’un point.

Ensuite, vous dépliez encore une fois et vous arrivez au format quasi-A0. Je ne lis pas cela dans les transports très clairement,. Même si j’avais la place de le faire, je n’aurais pas les bras assez longs. Donc je l’étale sur mon bureau, en même temps que je mange. Cela permet de voir la page en entier.Sur cette grande page, il y a une belle iconographie (des dessins, des cartes très grandes …), des articles, des entretiens … plus longs. C’est un peu une page d’approfondissement sur le thème de la semaine.

En tout, la lecture du journal en entier dure moins d’une heure.

Je vous mets un lien vers une vidéo qui vous permettra de voir un peu la manière dont le journal est plié et de son encombrement dans les transports en commun 🙂

Le slogan du journal : « Chaque semaine, une question d’actualité, plusieurs regards » Comme vous l’aurez compris, le journal traite une thématique par semaine. Interviennent dans le 1 des professeurs spécialistes du sujet, des journalistes, des artistes, les articles peuvent être inédits ou non, neufs ou vieux. Le but est vraiment d’aborder la thématique avec la vue la plus large possible. Ce n’est à mon avis pas un journal partisan ; on ne donne pas son point de vue mais on explique pour que les lecteurs puissent se former leur propre point de vue. On en ressort donc plus intelligent et plus impliqué.

Le numéro de cette semaine a comme sujet le Vatican. C’est typiquement un sujet dont je ne suis pas particulièrement fan mais que j’ai trouvé de manière intelligente. J’ai donc appris des choses dans ce numéro, en particulier les enjeux du Jubilé lancé par le « nouveau » pape. C’est le premier numéro de la nouvelle série d’été consacrée aux petits états en taille mais qui ont pourtant une très grande influence. Les numéros suivants seront donc consacrés à Djibouti, au Qatar, à Singapour, au Panama et aux îles Samoa.

Je ne sais pas si vous voyez mais l’illustration en bas au milieu de la couverture est une comparaison entre le IIe arrondissement de Paris et le Vatican. Je vous laisse deviner qui gagne.

On déplie une première fois. Le poème de cette semaine n’est pas un poème mais plutôt un cantique de Saint François d’Assise. Le texte littéraire est un extrait du livre de Mario Puzo, Le Sang des Borgia (cela m’a fait penser que je l’ai dans ma PAL).

On déplie une seconde fois. Les repères dessinés sont consacrés à une brève histoire du Vatican. Dans deux articles d’experts, on parle des relations conflictuelles entre le Vatican et le pape François. Dans un autre article, on rappelle les faits et conséquences du Vatileaks.

On ouvre encore une fois pour arriver à la grande page A0, où il y a une carte « originale » du Vatican, réalisée par Ale+Ale, un duo d’illustrateurs, permettant de suivre un article de Ignazio Ingrao (le plus passionnant du numéro à mon avis), qui propose une visite du Vatican sur les traces du pape. Le journaliste présente donc les bâtiments mais aussi la vie quotidienne du pape ainsi que les enjeux de ses déplacements à l’intérieur de l’État. Enfin, il y un entretien avec Philippe Levillain, sur l’influence du Vatican sur le monde.

Vous lisez peut-être vous aussi le 1 ou vous l’avez peut-être testé pour le premier numéro … Dans tous les cas, je suis curieuse d’avoir votre avis.

P.S. Je viens de penser que son prix vous intéresserait peut être : 2,80 euros par semaine. Si cela vous paraît cher, je vous conseille de tester sur un sujet qui vous intéresse pour vous faire une idée (ou peut être de l’emprunter à la médiathèque, dans la mienne il n’y a pas mais on ne sait jamais …)

Le site du journal

3 réflexions au sujet de « Le un numéro 65 – Le Vatican, secrets et complots »

  1. Après voir lu ton article j’étais bien tentée par ce journal et je l’ai enfin acheté à la gare hier à cause du dossier sur le terrorisme. J’ai trouvé ça très intéressant et je le rachèterais bien 🙂 J’ai aimé devoir déplier et tout, ça m’a rappelé les travaux manuels de primaire u_u

    1. Tant mieux ! Tu me fais plaisir 🙂 Moi aussi j’aime le déplier ce journal. Par contre, mon père ne comprend pas comment c’est organisé. Je lui ai dit qu’il n’avait qu’à déplier mais cela ne l’a pas persuadé. Cela dépend donc des personnes.

  2. Tiens j’ai même utilisé l’un des articles pour un de mes cours ; histoire de me servir de ce que je rapporte de France. C’est très bien passée et l’élève (de première) a trouvé ça intéressant.

    (PS j’ai vu que j’avais manqué une page avec le dépliement louche u_u)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.