Le Mystère du Rejeté de l'Enfer de Éric Honoré

Quatrième de couverture

« Professeur Ira Claverham, Rejeté de l’Enfer ».

En lisant cette carte de visite, on est en droit de penser qu’on a affaire là à un charlatan ou à un plaisantin. Mais lorsque l’on découvre ladite carte tour à tour sur le cadavre égorgé d’un magistrat puis sur un pasteur frappé de démence, il convient de se demander s’il ne vaudrait mieux éviter de croiser son chemin.

Et pourtant, Sherlock Holmes va devoir se lancer à la poursuite de cet être, qu’il soit homme ou démon, pour éviter d’autres meurtres…

Mon avis

Tout d’abord qu’Éric Honoré n’est pas de ma famille ! Il s’agit d’un livre vendu sur le site TheBookEdition.com que je ne connaissais pas du tout avant que Béatrice Nicodème explique dans les commentaires d’un de mes billets sur ses livres qu’elle remettait à disposition sur ce site Défi à Sherlock Holmes, plus édité et trouvable très difficilement en occasion à des prix exorbitants (si tous les auteurs pouvaient être pareils). Je préfère quand même lire des livres papiers que des fichiers pdf, me voilà partie pour commander et donc à regarder ce qu’il y a autour et notamment redécouvrir ce pastiche (vu sur ce site). Les livres me sont arrivés dix jours plus tard (ils sont comme les livres que l’on pourrait acheter en librairie mais il y a quelques défauts dans la mise en page et quelques coquilles). Il faut savoir aussi que dans le cas du livre d’Éric Honoré le texte avait déjà été mis en lecture sur le site de la SSHF.

Pour faire simple, j’ai adoré ce livre qui se dévore. L’ambiance du canon est parfaitement rendue (ben oui il appartient quand même à la SSHF), la relation Holmes-Watson aussi (il n’y a pas un Watson stupide et un Holmes ultra-intelligent et prétentieux comme c’est le cas dans beaucoup de pastiche). J’ai aimé notamment que le Professeur Ira Claverham arrive à mettre par terre Holmes au cours d’une altercation et qu’alors Holmes montre un mouvement d’humeur. Cela renforce son côté humain. Pour ce qui est de l’intrigue, elle est retorse et surtout très moderne. C’est un scénario digne d’une série moderne (c’est-à-dire que l’on voit beaucoup de nos jours mais qu’à ma connaissance on rencontre très rarement dans un roman victorien) et pourtant Éric Honoré arrive à l’appliquer à l’époque victorienne sans que cela dénote ou que cela paraisse moderne. Un bémol est que dans le dénouement l’auteur a tendance à appliquer un peu trop le hasard ou la folie pour que cela corresponde pile poils (ça n’empêche pas d’apprécier rassurez-vous).

Ce sont 190 pages intelligentes d’une intrigue extrêmement bien construite que j’ai dévoré dans la journée !

Références

Le Mystère du Rejeté de l’Enfer de Éric HONORÉ (The Book Edition, 2008)

8 réflexions au sujet de « Le Mystère du Rejeté de l'Enfer de Éric Honoré »

  1. Je ne connaissais pas du tout, du tout, mais ça a l’air très sympa (en plus de ton avis enthousiaste qui ne peut que donner envie). Allez je note !

    1. @ Matilda : il est juste trop bien. Je pense que je vais commander l’autre, sur le même site, mais le mois prochain.

    1. @ Niki : J’ai lu quatre Sherlock d’affilé et j’ai commencé mes avis par un des mieux alors j’espère qu’il te plaira 🙂

  2. Eric a vraiment un grand sens de l’intrigue et une profonde connaissance de l’univers de Sherlock Holmes. Son autre pastiche (en fait, un recueil de nouvelles) intitulé « La folie du colonel Warburton » est extraordinaire ! La seconde nouvelle compte parmi les meilleurs pastiches que j’aie jamais lus. 🙂
    Sur The Book Edition, je conseille aussi « Les errances de Sherlock Holmes » de Jean-François Sterell, admirablement écrit et très jouissif dans sa manière de mêler l’univers de Sherlock Holmes avec ceux d’Alexandre Dumas, Gaston Leroux ou Maurice Leblanc. 🙂

    1. Je les ai commandé en même temps que l’ombre de fantômus mais par contre je ne les ai pas encore lu. Cela ne serait tardé cependant.

  3. Ayant découvert ce blog suite à la recommandation d’un ami, telle n’est pas ma surprise (et ma joie) de découvrir votre critique.

    Je suis ravi de constater combien vous avez pu apprécier cette histoire. D’autant plus ravi que je ne suis qu’un humble écrivain amateur (ce qui explique, sans vouloir les excuser, les quelques défauts).

    Grâce au site TheBookEdition, on peut également découvrir de nombreux auteurs talentueux. Jean-Claude Mornard et Jean-François Sterell sont du nombre. Je ne dis pas ça parce qu’ils sont des amis, mais parce que je le pense sincèrement. Je suis d’ailleurs un fan absolu de la série « Marc Saratov », signée par Jean-Claude.

    Je profite également de ce message pour faire un peu de pub : le mois prochain sortira, signé de ma plume, « Peinture au couteau », un roman policier présentant un apprenti-détective inédit, nommé Natalis De Veeck, un jeune Arrageois d’origine flamande.

    1. Bonjour et merci de votre passage ici. C’est vrai que TheBookEdition est vraiment terrible. Je n’avais pas vu les autres recueils à ma première commande et du coup je les ai recommandé (en tout cas, ceux qui touchent à SH) mais toujours pas lu :(. Je note votre nouvelle sortie par contre et aussi le conseil des « Marc Saratov ». Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.