Young Adam d'Alexander Trocchi

 

 

Quatrième de couverture

"Joe le marinier remarque la femme de son patron le jour même où il repêche un cadavre de femme dans le canal entre Glasgow et Edimbourg. Peut-être connaît-il l'inconnu du canal … Sur fond d'intrigue policière la sensualité éclate au coeur du quotidien. Plus qu'un polar écrit avec une économie d'effets remarquable, Young Adam est une réflexion sur le caractère irrésistible et éphémère du désir, sur la justice et la peine de mort dans la Grande-Bretagne des années 1950."

Mon avis

C'est un très beau livre qui ne correspond pas du tout à la biographie de l'auteur : on n'y parle pas du tout de drogue, parfois un peu de sexe (mais ce n'est pas du tout pornographique comme on pourrait le craindre). Ce n'est cependant pas un roman policier comme le dit la quatrième de couverture. C'est un livre très sombre où Joe est tiraillé entre deux femmes : celle du marinier et celle repêchée dans le canal. Il nous fait part de ses états d'âme, de ses souvenirs de manière sobre. L'écriture d'Alexander Trocchi est à la fois simple et lyrique. Un beau roman dont je vous parlerai dans un prochain billet de l'adaptation cinématrographique, elle aussi, très réussie.

Références

Young Adam d'Alexander TROCCHI – traduit de l'anglais par Serge Quadruppani (Éditions Métailié, 1997)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.