Vieille bruyère et bas de soie (tome 1) de Étienne Willem

Bien sûr, je tiens de Niki cette découverte (elle a dit qu’elle nous dirait pour le tome 2).

Arbuckle, inspecteur-chef, travaillant au Yard est un vieux inspecteur ronchon et efficace muni d’une ex-femme Mildred Armitage, Milly pour les intimes. Il soupçonne sir Walter de ne pas faire des choses tout à fait légal avec sa comptabilité. Du coup, il a kidnappé le comptable Alcorn et le retient chez lui avec une bouteille. Pour inciter le gredin à témoigner, Arbuckle demande à Lord Dravott la grâce royale. Celui-ci lui envoie sa nièce Miss Mac Milan. Sur ce, le comptable se fait assassiner, sir Walter meurt, le gars qui a tué le comptable meurt, renversé par une voiture devant le Stevenson club où les puissants de ce monde se réunissent. Tout cela sur fond de meurtres de prostituées à Whitechapel ! Arbuckle a vite fait de déterrer un complot qu’il essaiera de résoudre dans le deuxième tome.

Il y a donc des allusions aux romans de Stevenson. Les grands de ce monde se retrouve donc au Stevenson club, il y a un tueur qui se fait appelé Mister Hyde et en plus l’Éventreur rôde dans les rues (mais c’est pas Jack). On retrouve même des éléments de l’Ile au trésor (là je ne peux pas dire car cela fait longtemps que je ne l’ai pas lu : une histoire de jeton (ou de tache) noir si j’ai bien compris).

Surtout, il y a des allusions à l’univers de Holmes : le chat s’appelle Mrs Hudson et elle est loin d’être aussi paisible que la logeuse du célèbre détective. Elle est comme un chien de garde en plus féroce : elle prévient de meurtres, de présence d’intrus (dont visiblement les policiers venus enquêtés au domicile de Arbuckle. Le chef de Arbuckle s’appelle Doyle (vous allez me dire que c’est un nom répandu en Angleterre mais tout de même). Et surtout il y a la phrase qui m’a fait mourir de rire. Arbuckle parlant à son subordonné, Stanford : « quand j’aurai besoin des conseils de Serlock Holmes, j’écrirai à Sir Conan Doyle ! En attendant … ROULEZ ! » Il y a aussi une allusion à Agatha Christie puisque le nom de la secrétaire de Arbuckle est Tuppence (j’ai pas vu le Tommy mais bon). J’arrête là pour les allusions littéraires mais à  mon avis il y en a d’autres que j’ai loupé.

Les dessins aussi m’ont beaucoup plu car il ressemble aux dessins animés de Disney. Étienne Willem ne cherche pas le réalisme mais accentue tout et c’est très très drôle ! Les couleurs (dont vous pouvez juger sur la couverture) accentue cet effet dessin animé. C’est la première fois que je lis une bd avec une telle colorisation (il faut noter que « cet album a été initialement publié en octobre 2004 et que la présente édition constitue une version re-colorisée et re-maquettée).

Comme Niki le dit si bien, vivement le tome 2 !

Références

Vieille bruyère et bas de soie – tome 1 : la tache noire de Étienne WILLEM (scénario et dessin) et Ramon PANTOJA (couleur) (Paquet, 2010)

11 réflexions au sujet de « Vieille bruyère et bas de soie (tome 1) de Étienne Willem »

  1. j’attends ce tome 2 avec une impatience grandissante 😉

    hé ho ! je ne suis spécialiste de rien du tout moi 😛
    d’ailleurs tu as cité bien plus de références que moi

    1. @ Niki : comme nous le disions fort justement l’autre jour, la culture c’est comme la confiture … j’ai cité toutes celles que j’ai vu et je suis sûre qu’il y en a d’autres.

    1. Attends le 2. Tu as feuilleté la Géographie de Sherlock Holmes ? Toujours pas arrivé mais je l’ai ouvert à la librairie, il est franchement pas beau. Il y a des ouvrages plus jolis qui existent en anglais à mon avis. Reste après à voir le contenu mais il y a beaucoup beaucoup de photos.

  2. Bonjour et merci pour ces chaleureux commentaires.
    Aux dernières nouvelles, le tome deux est déjà sorti et le tome trois devrait suivre d’ici deux ou trois mois.
    Pour être honnête, il y a même des références que je n’ai pas sciemment glissées dans le récit, mais je ne vous dirai pas lesquelles.
    Par contre, je vous livre un scoop: L’inspecteur Arbuckle est médium, puisqu’en 1935 ( date du tome 1 de VBBS), sir Arthur Conan Doyle était déjà décédé depuis 5 ans….
    Voilà, voilà….

    1. @ Etienne Willem : Bonjour et merci de passer par ici. Du coup j’ai commandé le deuxième. Votre connaissance de la littérature anglaise est parfois inconsciente donc, ou vous vivez tellement dedans que je ne vous rendez plus compte. En tout cas, cette remarque m’a fait rire et j’aime beaucoup le scoop parce que je n’avais même pas remarqué. Merci. Cécile

  3. Il y a 3 tomes parus (ou presque). Et, si j’ai tout bien compris, les 3 étaient parus précédemment entre 2004 et suivant. C’est ceux que j’ai dans ma toute petite collection… En fait, le troisième disponible depuis peu ou qui le sera dès fin août (cf. Amazon.fr) soulève un doute affreux : est-il ou non le même album paru chez Paquet (au prix de 5Euro) qui est un one-shot ???… Ou est-ce une vraie nouveauté ? J’espère que notre dernier libraire « libre » à Lausanne l’aura bientôt afin que je vérifie avant d’acheter. Si vous avez des infos sur ce 3è tome, ce serait super ! Bon, je retourne sur le Net poursuivre ma recherche… Tchus, Alys

    1. La seule chose que je peux te dire c’est que j’attends la sortie du 3ième, que je le lirais, que je ferais un billet et que du coup tu sauras à ce moment là sûrement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.