Sur la plage de Chesil de Ian McEwan

 

 

J'ai acheté ce livre mardi dernier sur les conseils de mon libraire (au début, je ne voulais pas à cause des mauvaises critiques que j'avais entendu mais il a su être persuasif…)

Résumé

C'est un roman sur une journée ou plutôt une nuit : la lune de miel d'Edward et Florence. Le problème, c'est que cette lune de miel se passe en 1962. Florence qui vient d'un milieu assez aisé ne sait pas trop ce qui va se passer (elle a juste lu un livre rouge sur le sujet) est un peu dégoutée (et c'est un euphémisme). Edward lui est visiblement plutôt pressé. Toute cette nuit ne sera donc qu'incompréhensions entre les deux jeunes gens, s'en suit une rude explication sur la plage de Chesil (d'où le titre ; j'avais compris avant de le lire).

Ian McEwan entrecoupe son récit d'évocations de l'enfance, des études d'Edward et de Florence ainsi que de leur rencontre.

Mon avis

Personnellement, j'ai adoré cette lecture mais pas au point d'en faire un coup de coeur. Les points positifs : c'est un roman qui se lit très facilement, les sentiments des deux personnages sont merveilleusement bien décrits, l'évocation des années 60 en Angleterre est intéressante. Mais … Les points négatifs : 150 pages c'est trop court … J'aurais aimé que les "seconds rôles" puissent aussi parler et ne fassent pas que de la figuration. La fin est aussi trop rapide … On n'a que le point de vue d'Edward et un tout petit aperçu de celui de Florence. Ca m'a manqué …

Références

Sur la plage de Chesil de Ian McEWAN – traduit de l'anglais par France Camus-Pichon (Gallimard – Du monde entier, 2008)

D'autres avis

Ceux de Laurent, d'Amanda, de Jules, du Bookomaton, de Laurence,

 

Sois près de moi de Andrew O'Hagan

 

 

 

 

Résumé

Un prêtre catholique anglais, 57 ans, arrive dans une petite ville ouvrière d'Ecosse. Les habitants ne l'aiment pas parce que, un, il est anglais (ce qui visiblement pour les Ecossais est très grave) et de deux, ils le trouvent hautains, pas franchement porté sur la foi catholique (ce qui peut paraître bizarre pour un prêtre). Il mène cependant sa petite vie entre sa femme de ménage, Mrs Poole, et de jeunes gens un peu paumés, Mark et Lisa, à qui il tente (de manière un peu désabusée à mon avis) de redonner un peu d'espoir.

Il va cependant se retrouver accusé d'agression sexuelle sur Mark ; la population va alors se déchaîner contre lui. Il y a un procès (qui tourne un peu à l'absurde tellement il y a d'incompréhension) où il tente d'expliquer ce qui s'est passé. Il essaye ensuite de reconstruire sa vie.

Mon avis

C'est surtout l'histoire d'un home perdu, qui se remet en question. On comprend au fur et à mesure pourquoi il s'est engagé dans les ordres (à la suite d'une histoire d'amour brisée) et ainsi ce qu'il en est de sa foi. C'est un livre très fort, pas vraiment pour l'histoire mais plutôt pour comment elle est racontée. On voit la vie à travers les yeux du prêtre. Quand Mrs Poole lui dit qu'il a changé, on se dit : mais non ! il est toujours pareil (et lui le ressent comme ça). Il doute de tout, ne se sent pas à sa place. Quand il parle de Mark, on ressent que finalement ce n'est que de l'amitié et de la tendresse et non de l'amour. C'est ce que lui se dit et ce n'est pas forcément la réalité. Andrew O'Hagan dans ce livre montre à mon avis (ça n'engage que moi) un grand talent pour la description des sentiments.

Référence

Sois près de moi de Andrew O'HAGAN – traduit de l'anglais par Robert Davreu (Christian Bourgois, 2008)